11111

Sculptures lumineuses

En Marge d’une «percée Lumineuse»

Au sens littéral du terme, Gilles Thomat ne transforme pas le bois qu’il glane, il travaille à affirmer la force des matières brutes… effets de reste sculptés par le temps, la pluie, la glace, les étés.

Il expose des formes nues, douces au regard, rugueuses au toucher, soustraites à leur destin de décomposition végétale.L’Articulation fibre de bois / fibre optique (petites lucioles fragmentées) incrustent dans chacune de ses oeuvres un mouvement arrêté, une pulsion délicate, une tension. La lumière ne surligne jamais les contours, mais se pose souvent comme une caresse légère sur une épaule. Il y a une puissance du tourment dans l’oeil du bois, blessures, béances et cicatrices qui ne se refermeront pas… métamorphose singulière… ces objets égarés, horizontaux, collés aux  pierres et éboulis du sol, accèdent désormais à une dignité verticale (mémoire de l’arbre dressé)… élevés au dessus de leur socle par une fine tige de métal.

L’aventure du regard y circule et sous l’écorce, la levée de l’imaginaire vient. État de langue pauvre poreuse à la percée des choses… petits copeaux du monde alentour, incandescents et séparés, ils tournent comme des escarbilles dans le vent du ciel.

P.L

Percée lumineuse 2010

Percée lumineuse 2013